Sens au travail : comment prendre du recul sur sa vie professionnelle ?

26 Mar 20

Temps de lecture < de 3 min

En temps normal, vous avez constamment le nez dans le guidon ? Vous ne trouvez pas toujours le temps de vous poser pour faire le point ? Pour certains, même, un manque de sens peut se fait ressentir. Cette période inédite de pause (nationale et mondiale) est l’occasion de prendre du recul ! Adopter un nouveau prisme de réflexion est d’ailleurs nécessaire pour relativiser et gérer ses priorités. Dans cet article, on vous propose de réfléchir à ce qui vous motive – vraiment – et le sens que vous souhaitez donner à votre travail.

postes favorisent bien-être entreprise

Le sens est le fruit de la rencontre entre nos aspirations et notre environnement professionnel.

Adrien Chignard, psychologue du travail et des organisations. 

Trouver du sens

Certain.e.s d’entre vous nécessitent seulement une mise au point. D’autres, au contraire, ressentent un véritable raz-de-marée de questions les submerger. Puisque nous sommes – pour bon nombre d’entre nous – assigné.e.s à résidence, prenons le temps de la réflexion sur nos motivations profondes.

Quel sens donner à votre travail ? Quelles sont vos réelles motivations ? Mais aussi, qu’est-ce que vous ne souhaitez absolument pas faire ? La liste est longue. Prenez le temps de vous interroger sur ce qui compte vraiment.

La découverte de vos valeurs

N’oublions pas que nous avons tous.tes des valeurs différentes. Stabilité, minutie, contrôle ou au contraire nouveauté, mobilité, conquête, etc. Vous ne verrez pas les choses sous le même angle, bien évidemment.

Pour bien vous connaître – et redonner du sens à votre vie professionnelle – vous pouvez utiliser la méthode Ikigai (d’autres existent également). Venue tout droit de l’île japonaise d’Okinawa, la méthode ikigai (traduit par “joie de vivre ou “raison d’être“) a envahi nos pensées occidentales pour remodeler notamment notre vision du travail. Cette philosophie de vie est un peu notre boussole interne, ce besoin de sens qui nous pousse à nous lever le matin pour créer, penser, façonner, agir.

La méthode ikigai en 6 questions :

  • Quels sont mes plaisirs ?
  • Quelle est ma zone de compétences ?
  • Quels sont mes talents cachés ?
  • Qu’est-ce que je fais mieux que personne (mon trait de génie) ?
  • Quels sont mes besoins réels ? (Salaire, valeurs, éthique professionnelle, confort, etc.)
  • Quel business model me correspond ?

A lire aussi : Quand créer le job de ses rêves redonne du sens

Fais de ton job un rêve et d’un rêve, une réalité. Le plus important est de trouver un métier qui vous éclate et d’être payé.e pour le faire !

Florence Glouche, consultante en changement

Vous êtes en recherche d’emploi ?

Trouver l’entreprise de ses rêves n’est pas une mince affaire et la recherche d’emploi apporte son lot de remise en question. Cependant, la prise de recul vous concerne tout autant qu’une personne en activité. Plus vous aurez une connaissance accrue de votre personnalité et moins vous perdrez de temps à déposer vos CV dans des entreprises qui ne vous correspondent pas.

Selon une étude menée par Opinion Way en 2019, 96 % des 15-24 ans actuellement en recherche d’emploi privilégieront l’ambiance au travail et les relations avec les collègues dans le choix de leur nouveau poste. Et vous, quelles sont vos motivations ?

Prenez le contre-pied – par exemple – en attirant vous-même les sociétés qui vous plaisent ! Pour cela, le personal branding sera un atout qui vous aidera à façonner l’image la plus fidèle de vous-même.

A lire aussi : Entretien d’embauche : Comment valoriser ses expériences professionnelles ?

Se former ou se reconvertir

Là encore, les chiffres parlent ! L’étude nouvelleviepro.fr de 2017 affirme que 9 Français sur 10 ont envie de changer de vie. Rien que ça ! Le besoin de se former est aussi partagé par 44 % des salariés actifs. Et pourtant, 52 % d’entre eux ne connaissent pas leurs droits à la formation ni le CPF (Compte personnel de formation) leur permettant de faire une demande de formation.

Comment se former ?

Savoir, savoir-faire, savoir-être ! La liste des formations est longue. Gratuites (ou à petit budget) et à distance, le choix est tout à vous. 

Voici 5 plateformes de formations en ligne :

  • My Mooc : vous trouverez votre bonheur en développement personnel, arts, informatique, santé, médecin, mathématiques, sciences, data science, etc.
  • Coursera: les meilleures universités proposent des cours complets et sérieux (blockchain, deep learning, business, sciences sociales, etc.)
  • Udemy : avec plus de 60 000 cours en ligne, vous trouverez sûrement le programme qui vous correspond (productivité bureautique, design, photographie, finance, comptabilité, etc.)
  • France Université Numérique (FUN Mooc) : les cours sont en français, gratuits et proposés par plusieurs universités françaises. Au total, une cinquantaine de cours sont disponibles en informatique (python, imprimer en 3D, langage C, FTTH, etc.)
  • Open Classrooms: Le site propose des centaines de cours sur des domaines variés (bureautique, data, rh & gestion, marketing et communication, systèmes et réseaux, etc.)

Découvrez d’autres formations en ligne en anglais !

Se former quand on est salarié.e.s

Autre possibilité pour les salarié.e.s qui souhaitent profiter de cette période pour se former (via leurs crédits CPF), vous pouvez vous renseigner auprès du CNED afin de suivre une formation à distance.

Se reconvertir avec Switch Collective

Véritable bilan de compétences “nouvelle génération“, Switch Collective vous aide à vous découvrir entre coaching et réalités à base d’exercices pratiques, en ligne pour la plupart. Plus de 2 500 personnes ont déjà suivi leur programme et 60% d’entre elles ont changé d’entreprise, de métier ou de secteur professionnel. Pour info, cette méthode est payante (entre 250 et 2 000 euros).

Vous pensez sérieusement à vous reconvertir ? Retrouvez tous nos conseils sur cette démarche, étape par étape.

 

Venez nous parler de votre projet !

Le future of work repose sur de nouvelles formes de travail, innovantes et adaptées aux attentes de chacun.e.s. Elles passent notamment par un management ouvert, basé sur l’autonomie des collaborateur.ice.s tout en les soutenant dans leurs projets annexes. Aujourd’hui, les actif.ve.s recherchent de la flexibilité dans leur organisation et du sens dans leur travail. 

Vous souhaitez, par exemple, garder de votre temps pour vous lancer dans un nouveau projet : consulting, création d’entreprise, formation, recherche de sens en vous investissant dans une association, etc ? Cette transition vers votre nouvelle vie professionnelle (et personnelle) est possible tout en s’adaptant à vos envies, grâce au temps partiel. 

Et vous, qu’est-ce qui vous anime ? Venez nous rencontrer 

A lire également : Future of work : temps partiel et freelancing, le bon dosage ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Au programme, cette semaine, on vous propose une typologie de postes essentiels au bon fonctionnement de votre entreprise : les métiers de support. Gain de temps, efficacité, alliés de votre développement. Kom&Do vous propose une description de ces jobs ainsi que leur équivalent dans notre culture populaire !

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Dans la série des idées reçues, je demande le métier d’assistant.e ! Pilier essentiel à l’organisation, ce poste suscite pourtant de nombreuses critiques, encore aujourd’hui, quant à ses missions ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce job aux nombreuses ressources.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer