Pourquoi recruter un.e assistant.e de communication ?

Les missions ?

Le plus souvent rattaché.e à la direction de la communication, l’assistant.e de communication est très polyvalent.e. Ses tâches sont également très variées : communication interne, externe, création de supports de communication (print et web), événementiel parfois, réalisation de comptes rendus, reporting, veille sur les actualités du métier ou du domaine d’activité, lien avec les différents prestataires, relations presse, etc.

Rattaché.e à votre service de communication, il.elle pourra prendre part à vos actions en collaboration étroite avec les différents services qui structurent votre entreprise : graphisme, recherche et développement, vente, administratif, service client, ressources humaines, etc. L’assistant.e réalisera notamment tout ou une partie des activités techniques en lien avec ces opérations.

Vous avez une TPE/PME ? Le plus généralement, ses missions seront plus larges étant donné qu’il.elle prendra en charge des actions parfois dédiés à des postes plus techniques mais non existants dans de plus petites structures : attaché.e de presse, réalisateur.ice, cadreur.se, monteur.se, graphiste, rédacteur.ice, etc.

L’assistant.e de communication participe au quotidien au plan média, communique sur l’entreprise vers l’extérieur mais aussi auprès des autres collaborateurs (journal interne), rédige des communiqués et dossiers de presse, organise des reportages sur l’entreprise et maintien à jour les informations de l’entreprise (press book, vidéos de présentation, etc.)

Un.e assistant.e de communication, c’est … ?

%

de créativité

%

de réactivité

%

de relationnel

%

d'organisation

En recrutant un.e assistant.e de communication, il est important de se demander si le profil de la personne correspond aux missions à remplir. En effet, la communication est un métier très intense et varié dans lequel il faut être capable de passer d’une tâche à l’autre. Votre collaborateur.ice devra travailler vite et bien, sur de nombreux projets en même temps. Pour cela, une bonne gestion du stress est recommandée. De plus, une personnalité organisée, rigoureuse, créative, dotée d’un bon sens du relationnel et de l’initiative ainsi que réactive sera d’autant plus qualifiée pour ce poste. 

L’assistant.e de communication se doit également d’être adaptable afin de pouvoir prendre en main de nouveaux outils de gestion ou de création rapidement (Photoshop, inDesign, Illustrator, Hubspot, Canva, Swello, etc.)

Le petit plus ? Parfois, l’assistant.e de communication peut également endosser le poste de community manager et devra, pour cela, maîtriser les réseaux sociaux et les codes s’y rattachant.

Vous aimeriez intégrer un.e assistant.e de communication à temps partiel ou à temps plein dans votre entreprise ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Pourquoi recruter un.e juriste ?

Pourquoi recruter un.e juriste ?

Au sein de votre entreprise, le.a juriste vous conseille afin que vous soyez en conformité avec la loi dans l’exercice de votre activité.

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier de RRH

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier de RRH

Dans la série des idées reçues, je demande le métier de Responsable des ressources humaines ! De son petit nom RRH, ce métier n’échappe pas à son lot d’idées reçues ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce job aux nombreuses ressources.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer