Illustration représentant des personnes en train de discuter - Korrectif
Ressources » Clichés métiers » Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier de chargé.e de webmarketing

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier de chargé.e de webmarketing

9 juillet 2021
6 minutes
Clichés métiers

Dans la série des idées reçues, je demande le.a chef.fe de projet webmarketing !  Le webmarketing fait aujourd’hui partie de nos vies. Pour les entreprises, il est également indispensable à leur bon développement et à la promotion de leurs services/produits. On a décrypté pour vous 5 idées reçues sur ce métier créatif et multi-facettes.

Idées reçues chargé.e de webmarketing
Idées reçues chargé.e de webmarketing

1. Il/elle passe son temps sur les réseaux sociaux

A ne pas confondre avec le petit frère du webmarketing : le.a community manager (ou social media manager) dont l’outil numéro un est, en effet, la palette de réseaux sociaux. Le poste de chef.fe de projet webmarketing est multifacettes et très riche en missions variées. Création graphique, rédaction de contenus, inbound marketing, vidéo, etc.

Le.a webmarketeur.se pilote les différents projets liés à la stratégie digitale de l’entreprise en lien avec la direction et s’assure de leur bonne mise en œuvre. Il/elle a pour mission, par exemple, d’augmenter la visibilité de votre structure sur le web afin de générer des contacts commerciaux. Pour atteindre cet objectif, il/elle met en place une stratégie web efficace grâce à plusieurs actions très concrètes.

Les missions du/de la chef.fe de projet webmarketing :

  • Définir et mettre en œuvre votre stratégie webmarketing
  • Développer la visibilité de votre marque en communiquant sur différents supports (réseaux sociaux, site internet, newsletters, presse, etc.)
  • Définir et créer les contenus (écriture, vidéo, audio) en phase avec la stratégie validée
  • Analyser la performance des actions mises en place
  • Mettre à jour votre site internet et proposer des améliorations au besoin
  • Piloter les partenaires externes qui seront utiles à la mise en œuvre de la stratégie.

2. Il/elle n’utilise que des anglicismes

“Tu me forward le mailing asap ?“, “J’ai mis un CTA pour tracker les leads entrants“ et autres réjouissances font en effet partie du langage du / de la chef.fe de projet webmarketing. Mais, rassurez-vous, c’est aussi un être humain avec une langue maternelle, capable de communiquer avec ses collègues normalement !

En général, ces anglicismes sont souvent liés aux outils et process issus de l’anglais et utilisés par le/a webmarketeur.se. Cela ne veut pas dire qu’on ne comprendra jamais rien à leur profession. Bien au contraire ! Il s’agit d’un poste très recherché en entreprise et parfaitement indispensable au bon développement de votre activité. Grâce à leur savoir-faire, votre notoriété grandira et votre marque s’imposera sur les différents canaux de diffusion que vous aurez sélectionnés ensemble.

Le petit dictionnaire du/de la chef.fe de projet webmarketing :

  • Lead : contact commercial (un potentiel futur client)
  • Inbound marketing : principe marketing visant à attirer les clients directement à soi en leur proposant des informations, services ou outils inspirants.
  • KPI (Key Performance Indicator) : Indicateur Clé de Performance soit vos retours sur investissement.
  • Lead nurturing : Procédé visant à rendre mature les potentiels clients dans leur décision d’achat.
  • SEO (Search Engine Optimisation) : Référencement naturel sur Google.
  • SEA (Search Engine Advertising): Référencement payant sur Google.
  • SMO (Social Media Optimisation) : Référencement sur les réseaux sociaux.
  • Backlink : Len retour vers une page web impactant le référencement du site sur Google

3. Ce sont tous des consultants

Faux. Bien que de nombreux chef.fe de projet webmarketing décident d’exercer leur activité à leur compte, les entreprises sont en forte demande. Pour cause, en 2020, nous étions plus de 4,5 milliards d’internautes dans le monde. A ce jour, plus de 80 % des entreprises ont également mis en place un moyen d’automatiser leurs interactions clients.

Le webmarketing est devenu incontournable pour les entreprises. Le.a chef.fe de projet webmarketing rattaché.e à une structure doit donc être à l’affut des dernières tendances du web et de ses outils en constante évolution. Ce poste requiert une veille assidue des actualités, une grande créativité pour se démarquer et une forte autonomie afin de gérer toutes les missions qui lui sont confiées.

Réalités chargé.e de webmarketing
Réalités chargé.e de webmarketing

4. Il faut être un.e pro du “digital“

Ce terme très à la mode est souvent “fourre-tout“. Tout est digital ! Digital detox, digital food, réunion digitale, etc. Tout ce qui relève de l’ordinateur et d’internet est communément appelé “digital“. Au point que le poste de chef.fe de projet webmarketing se retrouve pris dans ce cliché. Non, le.a webmarketeur.se n’a pas le nez sur des lignes de code toute la journée. Laissons cela aux développeurs.

Ce métier à forte valeur ajoutée est beaucoup plus créatif qu’on ne l’imagine ! Le.a chef.fe de projet webmarketing peut, par exemple, réaliser une vidéo de A à Z (écriture du scénario, tournage, montage, mise en ligne) pour le compte de son entreprise (témoignage client, interview d’un salarié, présentation de la société, etc.). Il/elle peut également rédiger des articles pour un blog mais aussi créer des visuels à partir de logiciels tels que Photoshop ou Illustrator. Il est également possible de lui confier la réalisation d’un magazine en ligne (création d’un magazine de cuisine ou d’art par exemple, prise de photos, réalisation d’interviews, mise en page de la maquette, etc.) Enfin, certaine webmarketeur.se sont même à l’aise dans l’exercice du podcast, format très attractif en ce moment.

5. C’est réservé aux grandes entreprises

Là encore, une idée reçue ! Ce n’est pas parce que les grandes entreprises ont plus de budget qu’elles sont les seules à soigner leur webmarketing. Aujourd’hui, il est totalement possible de faire appel à un.e chef.fe de projet webmarketing même si votre structure démarre. C’est même vivement conseillé afin d’offrir à votre activité la visibilité dont elle a besoin.

Le.a chef.fe de projet webmarketing vous aidera notamment à :

  • Identifier votre cible
  • Construire efficacement votre message
  • Utiliser les bons canaux de diffusion (emailing, réseaux sociaux, blog, influenceurs, partenaires, réseau, etc.)
  • Bien construire votre site internet (SEO, SEA, Méta descriptions, etc.)
  • Mettre en place les bons outils pour le suivi de vos clients (CRM)

Pour aller plus loin : Comment faire du webmarketing avec peu de budget ?

Vous souhaitez développer votre activité grâce au/à la chef.fe de projet webmarketing ? Rencontrons-nous !

Vous avez des besoins en recrutement ? Vous recherchez un.e chargé.e de webmarketing pour vous épauler à temps partiel dans votre activité ? Rencontrons-nous !

http://Bertille%20Louveau

Bertille Louveau

Merci pour votre lecture ! Chez Kom&Do, nous avons à coeur de vous partager de l'expertise, de l'information et une touche de fraîcheur dans chacun de nos articles.