Assistant(e) juridique, c’est quoi ?

Les missions ?

L’assistant(e) juridique a pour mission de seconder un professionnel du droit (avocat, notaire, huissier, conseiller juridique, juriste, etc.) dans ses activités. En tant que secrétaire juridique, il facilite l’organisation de son travail. Il (elle) accueille les clients, gère les rendez-vous et autres déplacements nécessaires.

Sa mission consiste également en l’élaboration, la préparation ou la correction de documents juridiques (procès-verbaux, baux, audiences, etc.). Il (elle) suit les procédures en cours, veille au bon déroulement des démarches administratives, classe et archive les dossiers.

Selon ses notions de comptabilité, l’assistant(e) juridique peut également s’occuper de la trésorerie et assurer une veille réglementaire sur tous les sujets administratifs en lien avec son poste.

Au coeur du secrétariat, son rôle s’étend à la gestion de la facturation et du courrier.

Comment devenir assistant(e) juridique

Par la formation

Bac +2 : Diplôme d’université secrétaire juridique / Diplôme d’université assistant juridique (DU).

Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) Assistant juridique

Bac +3 : Licence pro Activités juridiques spécialité assistant juridique

Par l’expérience professionnelle

Après quelques années d’expérience en comptabilité, secrétariat spécifique au sein d’un cabinet d’avocats

Un(e) assistant(e) juridique c’est …

 

%

de rigueur

%

d'organisation

%

de réactivité

%

de rapidité

L’assistant(e) juridique possède de bonnes qualités rédactionnelles et orales car il (elle) doit être capable de rédiger des contenus juridiques rapidement ainsi que d’échanger avec divers interlocuteurs sur des sujets variés et spécifiques. Pour cela, une bonne notion des termes juridiques les plus importants est recommandée. Sa maîtrise du français doit également être irréprochable.

Un bon relationnel lui permet d’accueillir correctement les clients tout en gardant une discrétion à chaque instant.

Son sens de l’organisation et son efficacité sont très appréciables car la charge de travail est souvent intense et il est important de ne pas se laisser déborder par la quantité de documents administratifs à traiter.

L’assistant(e) juridique est efficace dans sa gestion de l’agenda, des rendez-vous et des déplacements du professionnel pour lequel il (elle) travaille en liens étroits.

Enfin, Il (elle) maîtrise parfaitement les outils classique de bureautique (word, excel, etc.)

Rémunération 

Un(e) assistant(e) juridique débutant est rémunéré entre 1800 € et 2 000 € bruts par mois. Ce salaire peut atteindre 2 500 € brut pour un profil plus qualifié.

Vous aimeriez intégrer un(e) assistant(e) juridique à temps partiel ou à temps plein dans votre entreprise ?

Découvrez nos assistant(e)s juridique

Ces articles pourraient vous intéresser

Le métier de contrôleur de gestion

Le métier de contrôleur de gestion

Le (la) contrôleur(se) de gestion a un rôle central dans l’entreprise. Il accompagne les instances dirigeantes à définir la stratégie économique globale de leur entreprise et à optimiser les coûts de celle-ci.

5 astuces pour remplacer la lettre de motivation

5 astuces pour remplacer la lettre de motivation

La lettre de motivation divise… Alors que certains candidats cherchent encore des idées pour la rédiger d’autres, au contraire, ont pris le parti de révolutionner leur candidature avec des modèles inédits.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer