Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier de community manager

9 Juil 20

Temps de lecture < de 3 min

postes favorisent bien-être entreprise

Dans la série des idées reçues, Kom&Do s’intéresse dans cet article au pilier du social media : le.a community manager ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce poste encore inconnu en France il y a 10 ans.

1

 » Le community manager est un.e éxécutant.e « 

 

Faux. Quand le métier est né, il est vrai que son rôle était plutôt restreint. Rédaction de contenu, publication, suivi et modération des commentaires. Et on s’arrêtait là. Aujourd’hui, son rôle s’est énormément professionnalisé. Pour cause, toutes les entreprises (y compris les plus importantes) ont réalisé l’importance d’être visible (et bien visible) sur les réseaux sociaux. Avec l’évolution des réseaux, la stratégie aujourd’hui est essentielle pour le.a community manager qui travaille désormais au coeur du service marketing.

Les enjeux du / de la community manager aujourd’hui :

    • Créer et conserver son image social media
    • Développer les interactions
    • S’adapter aux différents publics
    • Protéger la réputation de l’entreprise
    • Suivre les stratégies de marketing et de communication.

    Pour aller plus loin : Community Management, retour sur 10 ans d’évolution

2

 » C’est un effet de mode « 

 

Très décrié, au même titre que l’happiness officer, le community manager ne fait pas toujours l’unanimité. Pourtant, force est de constater que depuis 10 ans, les réseaux sociaux sont toujours là et font partie intégrante de nos vies. Le community management aussi. Issu du webmarketing, il y a donc trouvé sa place et ne semble pas prêt de s’éteindre.

Bon nombre d’écoles, tournées vers le digital, proposent ces études aujourd’hui. En formation unique ou intégrée à un Bachelor spécialisé type : responsable marketing et communication, Bachelor digital et réseaux sociaux, communication digitale, etc. Autre fait important, 58% des community manager en France sont embauchés en CDI*.

3

 » Il faut être jeune « 

 

Non. Aujourd’hui, 65% des community managers ont entre 21 et 30 ans*. Ce qui veut dire qu’il reste aussi 35% de profils plus variés. D’ailleurs, vous n’avez pas besoin de sortir de vos études ni d’une école reconnue pour exercer cette profession. Et oui, les reconversions professionnelles existent même dans ce domaine ! Formations en ligne, à distance, sur 12 mois, alternance, etc. Les cursus sont variés. Pour devenir un.e bon.ne community manager, il faut surtout quelques qualités requises.

Les compétences du community manager :

  • Être positif et calme
  • Avoir une bonne culture web
  • Être créatif et réactif
  • Savoir prendre du recul
  • Être bon en orthographe
  • Avoir le sens de l’humour

*Enquête BDM réalisée en décembre 2019.

Pour aller plus loin : 10 formations pour devenir community manager

4

 » Ce n’est pas un métier essentiel à l’entreprise « 

 

Détrompez-vous ! Aujourd’hui, la France compte 38 millions d’utilisateurs actifs de réseaux sociaux, soit 58 % de la population totale. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter*. On passe 1h17 par jour sur les réseaux sociaux. Pas étonnant donc que 73% des responsables marketing jugent le social media efficace pour leur entreprise*. 64% des community managers jugent même que leur activité améliore la notoriété de la société pour laquelle ils travaillent.

Pourquoi faire appel à un community manager :

  • Fidéliser votre clientèle existante
  • Générer de nouveaux clients
  • Développer votre marque
  • Renforcer votre notoriété (ou l’établir)
  • Créer votre communauté de followers
  • Développer le trafic vers votre site web
  • Se positionner face à la concurrence

*Source : Hootsuite – We are Social, Digital 2019 France.

*Source : Buffer, State of Social 2019.

5

 » Ce n’est pas très difficile « 

 

Vous vous dites peut-être : “moi aussi je poste des contenus sur les réseaux et je ne suis pas community manager pour autant.“ Et pourtant, il y a beaucoup de travail derrière ce métier. Recherche des sources, rédaction des contenus, choix des mots clés, des hashtags, respect des longueurs, choix des images, du ton employé, respect de la ligne éditoriale, etc. Le community manager ne publie pas “pour publier“ mais pour atteindre un objectif précis : notoriété, coup de com’, annonce officielle, etc.

Pour cela, ce poste requiert beaucoup de créativité et savoir-faire. De plus, il faut bien connaître son entreprise afin de coller à son identité le plus précisément possible. Sans oublier toute la partie développement liée à ce poste. Suivre les bonnes personnes, savoir les interpeler dans les posts, modérer les commentaires, etc. Le community manager sera jugé sur le taux d’engagement de ses créations et sur l’évolution de ses interactions.

Ce que le community manager doit maîtriser :

  • Le moment idéal pour la publication (heure, date)
  • Le choix des mots-clés, des hashtags
  • Les personnes (ou structures) à mentionner pour avoir plus d’impact
  • La retouche graphique (photo et vidéo)
  • La source des images / chiffres (pour ne pas relayer n’importe quoi)
  • La modération (suivi des commentaires, following, etc.)

Ce métier vous intéresse pour votre entreprise ? On vous en dit plus sur ce poste.

Pour aller plus loin : Pourquoi recruter un community manager ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Au programme, cette semaine, on vous propose une typologie de postes essentiels au bon fonctionnement de votre entreprise : les métiers de support. Gain de temps, efficacité, alliés de votre développement. Kom&Do vous propose une description de ces jobs ainsi que leur équivalent dans notre culture populaire !

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Dans la série des idées reçues, je demande le métier d’assistant.e ! Pilier essentiel à l’organisation, ce poste suscite pourtant de nombreuses critiques, encore aujourd’hui, quant à ses missions ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce job aux nombreuses ressources.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer