Journée du compliment : 3 conseils pour façonner une entreprise humaniste

2 Mar 20

Temps de lecture < de 3 min

postes favorisent bien-être entreprise

Pas besoin de dégainer des sourires à tout-va et d’abreuver vos collaborateurs de belles phrases pour faire de votre entreprise le temple de la bienveillance. D’ailleurs, ce mot est aujourd’hui employé à tort et à travers. Parlons plutôt de confiance comme base saine des relations au sein de vos équipes. Cette confiance dont l’humain a besoin au quotidien dans sa sphère personnelle, évidemment, mais aussi professionnelle.

“Aujourd’hui, les entreprises se réinventent de manière durable“

(Jacques Lecomte)

La confiance : base de l’entreprise humaniste

Dans une interview donnée au magazine Les Echos en 2019, le Docteur en psychologie Jacques Lecomte plaide pour une entreprise humaniste, respectueuse des personnes et de l’environnement. C’est à dire, “une organisation attachée au respect des êtres humains et de l’environnement. Le respect des personnes signifie avoir des relations apaisées et honnêtes avec ses fournisseurs et avec ses clients et, en interne, veiller au bien-être des salariés.

Selon Jacques Lecomte, en 2020, la conscience sociale et environnementale est de plus en plus mise en avant à la fois chez les dirigeants mais aussi chez les jeunes générations, futures patronnes elles-mêmes. Si cette partie est élogieuse, il ne faut pas non plus oublier que les entreprises sont aujourd’hui soumises à un cadre plus contraignant. Et oui, plus la société possède une marque employeur vertueuse et un modèle de fonctionnement exemplaire, plus elle aura de chance de remporter des contrats. Adieu monde des Bisounours, bonjour planète ROIste !

Conseil 1. Le respect des salariés

Que cela n’empêche pas les entreprises de se soucier de leurs collaborateurs. Bien au contraire. Mais, là encore, le babyfoot et la salle de méditation n’y feront rien aux problèmes de souffrance au travail. Respecter ses salariés est plutôt une question de bon sens.

Voici quelques critères favorables au bien-être des salariés :

  • Souplesse des horaires
  • Authenticité des propos
  • Transparence sur les actions en cours
  • Ecoute des attentes
  • Prise en compte des remarques et actions d’amélioration
  • Partage des informations
  • Propreté des locaux
  • Vie d’entreprise (acceptation des différences, mixité sociale, parité homme-femme, etc.)

Voilà autant de critères à prendre en compte dans votre rapport dirigeant – salariés. N’oubliez pas que vos collaborateurs sont vos meilleurs ambassadeurs en dehors et sur les réseaux sociaux.

Conseil 2. La valorisation des compétences et du travail

Vos équipes sont indispensables à la réussite de votre activité et il faut le leur dire ! Par exemple, prenez le temps de remercier chaque membre ayant contribué au rayonnement de votre présence lors d’un salon ou d’un événement. Remerciez-les collectivement pour leur mobilisation, leurs bonnes idées, leur implication. Si possible, connectez-vous à eux individuellement même quelques minutes seulement.

Votre office manager a été d’un soutien exemplaire lors de votre team building ? Notez-le. Votre équipe de business developers a su déployer efficacement votre marque ?Organisez un échange pour les valoriser. Gardez en tête que la finalité n’est pas de rendre vos collaborateurs toujours plus productifs (même si cela se produira naturellement). Vous risqueriez de créer des résistances. Essayez plutôt d’instaurer un climat de confiance. Vous verrez ainsi leur engagement et leur collaboration s’exprimer !

“Expérimenter le management de la confiance, c’est l’adopter.“

Conseil 3. L’empathie et la coopération

L’empathie est un véritable atout en matière de communication interpersonnelle et une qualité essentielle à tout manager ou dirigeant ! Très recherchée aujourd’hui en termes de soft skills chez les candidats, elle est aussi largement valorisée en interne afin d’encourager chacun à se mettre à la place de l’autre. Pourquoi ? Pour faciliter la coopération et la cohésion. Une personne qui se sent comprise sera tout de suite plus encline à coopérer et surmontera ses obstacles plus rapidement.

Plus largement, se sentir pris en compte, soutenu, écouté vous permettra de gagner peu à peu la confiance de vos équipes qui oseront davantage exprimer ce qu’elles ressentent. Les attentes circuleront ainsi beaucoup mieux.

“Les entreprises libérées se focalisent plutôt sur l’humain, les relations au sein de l’entreprise, qui est une sorte de communauté de gens qui partagent la même vision, le même destin, la même valeur.“

(Isaac Getz)

Vers une entreprise libérée ?

Professeur à l’ESCP Business School, le docteur en psychologie Isaac Getz parle lui d’ “entreprise libérée“ pour évoquer l’esprit d’équipe et collaboratif. Par exemple, si une décision doit être prise, il est demandé à l’équipe d’agir et non pas à l’individu seul. C’est à ce moment-là que les collaborateurs mobilisent leurs intelligences individuelles pour les mettre en commun. Mais si cette méthode fonctionne si bien, alors pourquoi si peu de dirigeant(e)s l’appliquent au quotidien ? Voici la réponse de Getz :

”Ce n’est pas simple du tout. On se sent très souvent seuls et découragés. Imaginez, vous dites par exemple à une équipe : écoutez, mon objectif c’est de vous donner la liberté d’agir, et vous serez responsables. Ils vous regardent et vous disent : on ne veut pas, c’est vous le chef. Nous ne sommes pas payés pour réfléchir. Il faut nous dire ce qu’il faut faire et nous le ferons.”

Il s’agirait donc de créer un écosystème, un vivier de ressources accessibles afin de repenser l’entreprise de demain et pour que ces patrons, prêts à transformer leurs entreprises, soient plus nombreux à oser se lancer. Certains réussiront. ”

En conclusion, l’avenir de l’entreprise est actuellement en pleine remise en question et certains modèles émergent déjà, fortement tournés vers une approche humaniste et libérée, invitant le collaborateur a davantage de prise de décision et de responsabilité, synonyme de durabilité. D’un point de vue collectif, l’idée est aussi de favoriser l’empathie, le respect et la confiance sans jamais perdre de vue son authenticité. Jamais !

Vous vous demandez quels postes favorisent vraiment le bien-être en entreprise ? Kom&Do vous dit tout dans cet article.

Ces articles pourraient vous intéresser

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Au programme, cette semaine, on vous propose une typologie de postes essentiels au bon fonctionnement de votre entreprise : les métiers de support. Gain de temps, efficacité, alliés de votre développement. Kom&Do vous propose une description de ces jobs ainsi que leur équivalent dans notre culture populaire !

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Dans la série des idées reçues, je demande le métier d’assistant.e ! Pilier essentiel à l’organisation, ce poste suscite pourtant de nombreuses critiques, encore aujourd’hui, quant à ses missions ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce job aux nombreuses ressources.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer