Entretien d’embauche : Comment valoriser ses expériences professionnelles ?

25 Oct 19

Temps de lecture < de 3 min

Parcours atypique ou classique, décrire efficacement son expérience professionnelle à un recruteur est la clé pour atteindre votre graal, votre “précieux“ : ce poste que vous convoitez tant. Méthode de recrutement “STAR“, bonne préparation, attitude positive, etc. Découvrez quelques astuces efficaces pour valoriser vos acquis en toute confiance !

Bien se préparer

On vient de vous appeler, vous avez un entretien d’embauche dans deux jours pour décrocher le job de vos rêves ? Vous oscillez entre joie et adrénaline ? Il est temps d’être au top pour faire de cet entretien un triomphe !

Décortiquer la fiche de poste

Lisez et relisez-la ! Quels sont les compétences que l’on attend de vous ?  Les challenges à relever ? Quelles seront les missions ? Mettez-vous à la place du recruteur et demandez-vous quelles qualités vous aimeriez voir chez la personne que vous recrutez, le contexte de l’entreprise. Pour cela, donnez des preuves en vous appuyant sur vos expériences passées.

Se renseigner sur l’entreprise

Activité ? Longévité ? Effectif ? Notoriété ? Concurrence ? Certaines entreprises très modernes favorisent par exemple la gamification entre salariés et ont une approche très “start-up“ du travail. Dans ce cas, montrez ce qu’il y a de moins conventionnel en vous-même, libérez-vous et n’ayez par peur d’être jugé(e). Surtout, restez vous-même ! Cette attention sera relevée par le recruteur et vous ferez la différence.

Réfléchir aux questions posées en entretien

Et oui ! Les questions basiques sont récurrentes lors des entretiens d’embauche mais nécessaires. “Racontez-nous votre parcours. Pourquoi postuler chez nous ? Comment comptez-vous aborder nos missions ? Avez-vous de l’expérience dans ce domaine ?“ Il est essentiel de travailler vos réponses en vous adaptant au poste visé. Question de cohérence.

Petite astuce : Certains (es) auront forcément cette traditionnelle (et très démodée) question lors de leur entretien :“Quelles sont vos qualités et vos défauts ?“

Pas de chance ! Gardez toutefois le sourire et dîtes-vous simplement que votre interlocuteur n’a pas pris le temps de dépoussiérer sa liste de question depuis les années 90 … Essayez de trouver une réponse pertinente en ciblant des qualités requises pour ce poste et des défauts peu encombrants. Justifiez-vous en donnant des exemples, c’est le plus important.

Soyez toujours clair et précis !

Savoir se raconter

Gardez en tête qu’une expérience professionnelle se va-lo-rise ! Sans aller jusqu’à faire de votre carrière une superproduction hollywoodienne, il est important de donner envie à votre recruteur de vous écouter… et de vous embaucher, of course ! Surtout si votre profil est atypique, valorisez votre passé en assumant votre parcours différent.

La méthode STAR

Voici une méthode de recrutement efficace et concise pour dynamiser votre parcours en partant de votre expérience professionnelle la plus récente à la plus ancienne :

S“ pour Situations : Placez le contexte pour le recruteur afin qu’il comprenne de quoi vous parlez : Quelle entreprise ? Quel leadership ? Nombre d’employés ?

T“ pour Tâches : “Mon rôle de chef de projet webmarketing consistait à… » : Quel est le poste occupé ? Les responsabilités endossées ? Les challenges relevés ?

A“ pour Actions : “En tant qu’office manager, j’ai dû mettre en place…“ Qu’avez-vous fait concrètement ? Illustrez vos actions avec des exemples précis, des anecdotes, des chiffres, des faits.

R“ pour Résultats : Qu’avez-vous appris ? Bons résultats et échecs ? En quoi ces expériences sont utiles pour le poste que vous visez ?

Mettez en avant les points forts de votre parcours et les points faibles qui vous ont fait avancer. Soyez, bien évidemment, sélectif(ve) dans vos expériences. Pas la peine de préciser que vous serviez des steaks frites quand vous étiez étudiant(e) si vous postulez pour un job de chargé(e) de ressources humaines. Même si cette expérience démontre des qualités de travail et d’engagement, votre temps est limité, c’est pourquoi il faut être capable d’argumenter tout en résumant. Votre recruteur doit avoir envie de vous faire confiance.

Rassurez votre recruteur !

Une attitude positive

Voici une liste de petites astuces à adopter en entretien d’embauche pour donner une attitude positive :

  • Soigner son look
  • Préparer les premières secondes, minutes de prise de parole
  • Regarder l’ensemble de vos interlocuteurs en parlant
  • Rester souriant(e) même si vous êtes déstabilisé(e)
  • Eviter de fumer avant l’entretien à cause des odeurs de tabac froid
  • Parler clairement sans accélérer
  • Reformuler les questions si vous n’êtes pas sûr(e) de les avoir comprises
  • Donner des exemples (chiffrés ou pas) de vos réalisations
  • Se renseigner sur les prochaines étapes (si votre interlocuteur ne le fait pas)

Vous avez d’autres idées pour convaincre un recruteur ? Dites-le nous en commentaire !

A lire également : Entretien d’embauche : comment être bien préparé(e) ?

Découvrez nos offres d’emploi et si aucune ne vous correspond, déposez une candidature spontanée 😉

◀︎ Retour au blog

Ces articles pourraient vous intéresser

Le métier de contrôleur de gestion

Le métier de contrôleur de gestion

Le (la) contrôleur(se) de gestion a un rôle central dans l’entreprise. Il accompagne les instances dirigeantes à définir la stratégie économique globale de leur entreprise et à optimiser les coûts de celle-ci.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer