Cahier de vacances : profitez de l’été pour préparer la rentrée de vos collaborateurs

6 Juil 20

Temps de lecture < de 3 min

Ah l’été ! Famille, vacances, soleil… on compte les jours sur le calendrier avant de partir se ressourcer quelques semaines ! Pour la plupart des collaborateur.ice.s, oui. Pour vous, dirigeant.e.s d’entreprise, en revanche, déconnecter est moins facile. Cette période estivale étant surtout l’occasion de faire le point afin de repartir du bon pied à la rentrée. Encore davantage dans le contexte particulier que nous traversons. Chef(f)e d’entreprise, manager, cadre, voici 6 points clés pour bien préparer la rentrée de vos collaborateur.ice.s !

postes favorisent bien-être entreprise

Ça y est, c’est le coup d’envoi des congés d’été ! Les bureaux se vident, les messages d’absence fleurissent, la machine à café est accessible, les places de parking aussi. Pour le. dirigeant.e d’entreprise, c’est aussi le moment idéal pour faire le point et anticiper la rentrée de ses équipes. Objectif ? Repartir sur de bonnes bases, plus serein.e ! Dans cet article, Kom&Do vous propose d’aborder les points suivants :

  1. Préparer votre rentrée : apprendre à déléguer
  2. Faire le point sur votre stratégie et vos recrutements
  3. Travailler votre marque employeur
  4. Bien-être des collaborateurs : où en est votre RSE ?
  5. L’été : prendre le temps pour des entretiens individuels
  6. Réfléchir à votre stratégie webmarketing

Prêt.e ? C’est parti !

1. Préparer votre rentrée : apprendre à déléguer

C’est essentiel ! D’abord parce que vous n’avez pas 4 bras, vous n’êtes pas Shiva. Ensuite, parce que déléguer signifie apprendre à faire confiance et accepter de ne pas pouvoir tout gérer. Ce qui est le cas et vous le savez. Les entrepreneur.e.s sont rarement à l’aise sur ce point car, pour la plupart, ils.elles sont au coeur de leur entreprise. Ils l’ont développée à force de travail, de persévérance et selon leur vision. Pas facile donc de lâcher la bride. Mais attention au burn-out, ce n’est pas une légende. La tête dans le guidon H24, la vie d’un.e chef(f)e d’entreprise est chargée et frôle très souvent avec la surcharge mentale.

C’est pourquoi, apprendre à déléguer vous permettra non seulement de prendre du recul mais aussi de motiver vos équipes en leur accordant votre confiance. C’est aussi ça, la force du collectif !

Point important : emporté.e par le quotidien, il est facile de perdre de vue ses motivations initiales et l’ADN de votre entreprise. Prendre du recul vous sera donc utile pour reposer les bases : Pourquoi vous-êtes vous lancé.e.s dans cette activité ? Quelles étaient vos motivations de départ ? Vos croyances, vos valeurs ? Sont-elles toujours les mêmes aujourd’hui ?

Pour aller plus loin :

Article  : Et vous dirigeant.e.s, quelles sont vos motivations ?

Livre : Manager par la confiance: Mettre l’humain au cœur des transformations de l’entreprise 

2. Faire le point sur votre stratégie et vos recrutements à venir

Les deux sont étroitement liés ! En fonction de vos objectifs de développement, vous allez forcément porter une réflexion sur vos recrutements à venir. L’objectif étant d’attirer les nouveaux collaborateur.ice.s prêt.e.s à relever les défis de votre entreprise.

Pour cela, il faut vous poser pour répondre aux questions suivantes :

Cet exercice est aussi un bon moyen pour évaluer vos finances et le budget alloué à ces points. Vous saurez ainsi s’il est préférable d’intégrer ces compétences en les recrutant vous-même ou en faisant appel à un prestataire et s’il faut privilégier un temps plein ou temps partiel.

Pour aller plus loin :

Article : Les postes clés pour développer son entreprise, le trio gagnant !

3. Travailler votre marque employeur

Ce point est fondamental et il est important que vous preniez le temps de vous pencher sur la question ! En tant qu’employeur, votre engagement envers vos collaborateur.ice.s est avant tout humain (et pas uniquement marketing.) Bien connaître vos équipes, s’engager dans une démarche de sincérité auprès d’eux, répondre aux enjeux sociaux de votre entreprise, s’adapter aux individualités, etc. Ce sont autant d’actions à valoriser pour faire de votre marque employeur un atout fort et un levier de croissance pour vos prochaines années d’activité.

Plus votre marque employeur sera travaillée, plus il vous sera possible de recruter les talents idéaux pour votre entreprise. Et oui, ils auront envie de venir travailler avec vous plutôt qu’avec la concurrence !! Aussi, vos collaborateur.ice.s deviendront vos meilleurs ambassadeurs ! Ils parleront de vous sur les réseaux sociaux, auprès de leurs contacts, etc. Leur bien-être s’en ressentira, le vôtre aussi.

Pour aller plus loin :

Article : Comment faire vivre sa marque employeur ?

Article : Découvrez nos trois conseils pour façonner une entreprise humaniste

4. Bien-être des collaborateurs : où en est votre RSE ?

Ça fait longtemps qu’on vous en parle mais, franchement, vous n’avez jamais eu le temps de vous en occuper ? Il est temps d’appliquer le conseil n°1 de cet article : dé-lé-guer ! Demandez à 2 ou 3 membres de votre équipe de se pencher sur la question de votre stratégie RSE.

Saviez-vous qu’en 2019, 6 jeunes diplômé.e.s sur 10 étaient prêt.e.s à refuser un poste dans une entreprise qui manque d’engagement ? Pourtant, ils sont nos actifs de demain ! Et les nouvelles générations sont indispensables au développement de nos entreprises. Il est donc important de savoir leur parler, à elles-aussi ! De leur donner envie de vous rejoindre. Et de donner envie à vos collaborateurs actuels de rester, bien sûr !

La Responsabilité Sociale des Entreprises doit aujourd’hui répondre à leurs attentes : qu’il s’agisse d’environnement, de transparence, d’organisation, d’égalité, etc.

Pour aller plus loin :

Article : RSE, les bonnes pratiques pour s’engager vraiment en 2020

Podcast : L’empreinte, actualités de la planète RSE

5. Prendre le temps pour des entretiens individuels

Et oui, l’été nous avons plus de temps pour… prendre le temps ! Discuter autour d’un café, répondre à une problématique laissée en suspend toute l’année, écouter les besoins, etc. Si vous le pouvez, profitez de cette période pour recevoir vos collaborateur.ice.s lors de leurs entretiens individuels (pour celles et ceux qui sont là) !

Vous pourrez ainsi jauger le moral de vos équipes, noter les axes d’amélioration et de progression de chacun.e ainsi que de répondre à certaines requêtes. C’est aussi un bon moyen de participer à la vie quotidienne de votre entreprise. Encore une fois, il s’agit là de bon sens et de prise de recul ! Pendant ces entretiens annuels, vous pouvez même mettre en place les “cahiers de vacances“ de vos salarié.e.s : c’est-à-dire les points sur lesquels vous aimeriez qu’ils prennent de l’avance pendant cette période plus calme.

Vous repartirez à la rentrée sur des bases saines (et solides) !

6. Réfléchir à votre stratégie webmarketing

Gros sujet, le webmarketing ! Solution indispensable pour promouvoir votre activité et vos services, il reflète aussi l’image de votre entreprise et requiert que l’on s’y consacre vraiment. C’est pourquoi, pendant l’été, il est recommandé de faire le point avec votre chef.fe de projet webmarketing et/ou votre responsable communication afin de préparer vos actions de rentrée :

  • Ma cible est-elle toujours la même ?
  • Sur quoi ai-je prévu de communiquer ?
  • Quelle stratégie de contenu adopter (articles, podcasts, réseaux sociaux, marronniers, vidéo, community management, etc.) ?
  • Quel budget allouer à cette stratégie (SEO ou SEA) ?
  • Dois-je retravailler mon site web ?
  • La prise de contact est-elle facile et accessible pour mes client.e.s ?
  • Ai-je suffisamment soigné mon inbound marketing ?

Pour cette partie, encore une fois, pensez à vos recrutements ! Aurez-vous besoin d’une nouvelle compétence pour vous développer grâce au webmarketing ? D’un community manager par exemple ? Pensez à vos objectifs court, moyen et long terme.

Pour aller plus loin :

Article : Comment faire du webmarketing avec peu de budget ?

Voilà, votre “cahier de vacances“ est prêt ! Bien entendu, tout ceci doit être appliqué dans le respect de votre équilibre et de votre bien-être mental. Un esprit sain dans un corps sain, encore et toujours ! C’est pourquoi, vous pouvez tout à fait sélectionner les sujets mentionnés dans cet article et traiter ceux adaptés à votre activité ! Nous sommes conscients que l’incertitude actuelle nous pousse à l’agitation afin de trouver les réponses qu’il nous manque. Pourtant, mieux vaut prendre le temps de la réflexion en faisant une pause, vous y verrez plus clair et dessinerez plus facilement les chemins à emprunter.

Nous vous souhaitons un bel été à tous et à toutes !

Ces articles pourraient vous intéresser

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Lundi Kronique | Les métiers de support pour votre entreprise

Au programme, cette semaine, on vous propose une typologie de postes essentiels au bon fonctionnement de votre entreprise : les métiers de support. Gain de temps, efficacité, alliés de votre développement. Kom&Do vous propose une description de ces jobs ainsi que leur équivalent dans notre culture populaire !

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Le Korrectif | 5 idées reçues sur le métier d’assistant.e

Dans la série des idées reçues, je demande le métier d’assistant.e ! Pilier essentiel à l’organisation, ce poste suscite pourtant de nombreuses critiques, encore aujourd’hui, quant à ses missions ! On a décrypté pour vous 5 préjugés sur ce job aux nombreuses ressources.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer